De mi-novembre à mi-mars 2019 nous avons partagé le quotidien d’Ecolectif, un éco-hameau de 40 habitants, situé entre Toulouse et Pau, au pied des Pyrénées.

Initialement nous ne pensions rester que 6 à 8 semaines à Ecolectif et c’est au final près de 4 mois que nous avons passé auprès des habitants. Une expérience humaine très riche au cours de laquelle nous avons tissé de forts liens d’amitiés. L’accueil précieux qu’ils nous ont fait a été exemplaire et nous les remercions encore pour cela ! Nous faisions partie de leur tribu “d’Ecolectiviens” l’espace de quelques mois et le départ vers d’autres aventures, bien qu’excitant, n’a pas été des plus simples ! Nous allons ici tenter de vous présenter brièvement cet éco-lieu…

S’il nous fallait résumer notre vision d’Ecolectif plus objectivement
et en quelques mots, nous choisirions… Familles – Yourtes – Sociocratie.


“Familles” car avant d’être un collectif, ce qui ressort sur ce lieu de vie partagé c’est un groupe d’individus, pour la plupart en famille, qui s’organisent chacun dans leurs occupations sur un même terrain. Les activités y sont très variées : entre ateliers pédagogiques pour les enfants en instruction en famille, les séances d’ostéopathie et réflexologie dans le cabinet auto-construit, l’élevage d’alpagas et la filière manuelle de leur laine, maraîchage, arboriculture, yoga, gymnastique sensorielle, ateliers couture ou tricot… Les initiatives émanent vraiment des individus et sont rarement portées par l’entité du groupe comme l’explique très bien Nydia, habitante du lieu.

Vidéo à venir très prochainement !

A Ecolectif chacun est libre de participer ou non aux activités collectives proposées telles que le chantier d’entretien mensuel ou les cercles décisionnels (notions sur laquelle nous reviendrons plus bas). Ayant intégré les bases de la Communication Non Violente, les membres du collectif cohabitent en harmonie grâce à une gestion de conflits apaisée bien que tout le monde ne s’entende pas forcément, évidemment !


“Yourtes” car quand on arrive sur la crête du Paoulé c’est la première chose que l’on remarque ! Les habitants ont fait le choix de vivre en habitat léger d’abord pour des raisons légales (PLU), et c’est principalement vers les yourtes qu’ils se sont tournés. La plupart étant construites sur place avec des matériaux se voulant les plus locaux possibles. Le choix de cet habitat n’est pas anodin, il permet aux habitants d’expérimenter un mode de vie minimaliste et d’être mobile en cas de besoin.


“Sociocratie” puisqu’il a été convenu que la gouvernance serait partagée, voici dix ans qu’à Ecolectif les décisions se prennent à la seule condition qu’il n’y ait aucune objection. Ainsi, une fois par semaine les membres qui le souhaitent se retrouvent dans “la grange” pour le cercle décisionnel visant à partager les dernières infos et se mettre d’accord sur la mise en place de nouveaux projets sur le lieu.

Cercle de gouvernance – Crédit photo Eric Rumeau

Lors des cercles de décision, plusieurs étapes se succèdent pendant l’heure et demie consacrée à ce temps, avec :

  • Un tour météo où chacun exprime comment il se sent
  • un tour d’infos pour partager les nouvelles ne nécessitant pas de décision
  • lecture des décisions de la semaine passée avec vérification qu’il n’y ait eu aucune objection amenée sur le cahier.
  • un ordre du jour suivi point par point du plus au moins urgent et pour chaque point le déroulé est le même :
    • présentation de la décision à prendre par la personne qui a amené le point à l’ordre du jour
    • tour de questions et clarifications des membres présents
    • proposition de décision précise de la personne qui porte le point
    • tour d’objection des membres
      • si aucune objection émise, rédaction de la décision dans le cahier commun qui permet aux membres absents de se prononcer sur la décision prise jusqu’au prochain cercle
      • si il y a une objection la décision ne peut être validée et est alors rediscutée/reformulée ou reportée jusqu’à l’accord de toutes les personnes présentes au cercle.
  • tour de clôture où chacun exprime comment il se sent suite au cercle de décision.

Nous avons constaté que le fonctionnement de ces cercles (très largement inspiré des principes sociocratiques) fonctionne extrêmement bien, les participants ont tous la possibilité de s’exprimer peu importe leur niveau de connaissance sur le sujet en question, l’information est transparente et accessible, bref, la prise de décision est fluide !


Le montage juridique et financier d’Ecolectif est assez particulier et très inspirant. Je vous propose d’écouter Isabel, co-fondatrice, vous présenter l’historique de la création du lieu dans cette vidéo (8’40min).

Vidéo de la série Comment Vivre en Collectif ? #Ep2 – à venir !


Un autre aspect qui nous semble très intéressant à vous partager c’est le parcours d’inclusion mis en place pour devenir membre d’Ecolectif. Il s’agit d’un processus d’accueil en plusieurs étapes et cette fois-ci c’est Claire-Marie qui s’est prêtée au jeu de se mettre face caméra pour nous expliquer le fonctionnement.

Vidéo à venir très prochainement !

Plusieurs habitants de l’éco-hameau essaient de tendre de plus en plus vers l’autonomie et c’est une excellente nouvelle selon nous ! En effet, la plupart d’entre eux ont encore recours au système industriel en ce qui concerne leur autonomie alimentaire notamment, mais ceci est en train de changer ! Lors de notre séjour certains membres d’Ecolectif ont commencé à s’organiser sur le rachat de la zone maraîchère (suite au départ annoncé du maraîcher professionnel) pour en faire bénéficier leurs familles. Ils sont également en pleine reconstruction d’un local pour faire de la transformation alimentaire et un fournil, un projet de taille qui nécessite de la motivation et du temps et nous avons pu constater que les forces se regroupaient petit à petit vers ce nouvel objectif qui parle à plus d’un !

Source photo : https://ecolectif.jimdo.com/projets-%C3%A0-venir/local-de-transformation/

Parmi les nombreux savoir-faire présents sur le lieu, nous avons posé une attention particulière sur un couple qui s’est lancé dans un petit élevage d’alpagas (28 animaux au total) afin d’en récupérer la laine et de la transformer manuellement jusqu’à la création de produits finis. Ils disposent de nombreux outils que nous n’avions jamais vu jusque là, pour la plupart en bois, pour les aider dans ce travail de transformation de la laine.
Après plusieurs semaines à leurs côtés pour comprendre chaque étape de fabrication, nous avons tourné de nombreuses images et espérons sortir une vidéo explicative avant l’été 2019 ! En attendant, voici les premières images… Et leur page facebook “Alpagas du Comminges” à liker absolument !


D’autres photos de notre séjour à Ecolectif (on regrette de ne pas en avoir pris plus pour vous donner un réel aperçu du lieu mais tant pis, on espère que ça vous encouragera à aller voir par vous même…!

Découvrez Ecolectif en naviguant d’abord sur leur site internet puis en les contactant pour aller à leur rencontre si le cœur vous en dit !


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *